P
Accueil.L'Ostéopathie Aujourd'hui.Histoire de l'Ostéopathie.Services.Qui suis je ?.liens.Contact.
Les Livres à Lire
« l’alimentation ou la 3ème médecine » du Dr Jean Seignalet

Pour tout comprendre sur la diététique intelligente et réfléchie, prendre enfin conscience que l’alimentation joue un rôle primordial sur notre santé et influence notre prédisposition à déclencher des maladies plus ou moins graves comme les affections auto-immunes (sclérose en plaque, polyarthrite…), dégénératives, génétiques ou tumorales.
"Le grand dictionnaire des malaises et des maladies"
de Jacques Martel aux éditions quintessence
 
Ce livre interessera les professionnels de la santé comme le grand public qui veulent découvrir la source des malaises et des maladies qui les affectent ou/et qui affectent leurs patients .
Ou comment associer une émotion à un symptôme..
" Quand les dents se mettent à parler"
de Michèle Caffin aux éditions Guy Trédaniel Editeur
 Ce livre écrit par une chirurgienne-dentiste, formée à la médecine chinoise et à l'ostéopathie , vous fera prendre conscience que le rôle des dents ne s'arrête pas qu' à la mastication. Les dents participent également au sourire mais leurs relations non seulement avec le corps physique mais aussi énergétique et psychique sont plutôt ignorées.
Les clés qui ouvrent la compréhension de ces relations sont simples, accessibles à chacun.
Vous comprendrez alors comment les dents , comme le reste du corps d'ailleur, peuvent être une véritable cartographie psycho-émotionnelle des évenements de notre vie.
" L'énergie Des Arbres"
de Patrice Bouchardon aux éditions Le Courrier  Du Livre
 
Le pouvoir énergétique des arbres et leur aide dans notre transformation ;
 
Un livre qui vous révelera la vraie nature de l 'essence vital.
Les arbres ont leurs racines dans la terre (énergie Yin) et leurs branches "touchent" le ciel (énergie Yang).
Vous comprendrez , à travers ce livre, pourquoi on se sent si ressourcé, plein d'énergie après une bonne ballade en forêt !
En apprenant à connaitre les arbres, vous apprendrez à vous connaitre et à retrouver une harmonie existentielle des plus naturelles.
 Passionnant.
"Révélations sur les Pesticicdes"
"C'est un sujet brûlant, un rapport explosif,un scandale et une catastrophe sanitaire qui nous marquera au fer rouge, tous, citoyens responsables qui liront ce livre jusqu 'à la dernière page.
Ce n 'est pas une nouvelle forme de paranoïa, la contamination aux bactéricides de nos voisins antillais cancéreux de la prostate, révélée dans tous les quotidiens, le confirme.
Vous découvrirez une vérité que personne ne pouvait soupçonner, sur les méthodes criminelles de la haute administration de notre pays pour polluer nos terres, nos aliments, nos corps et nous conduire tout droit sur le chemin des cancers , légions dans notre civilisation dite "humaine et démocratique".
J'ai déjà tiré la sonnette d'alarme sur les vérités indésirables qui se cachent derrière la politique vaccinale et sa propagande alarmiste,mensongère pour enrichir les labos et agresser voir détruire notre propre système immunitaire..
Aujourd'hui ce livre doit être lu par TOUT LE MONDE car la perversité de notre fausse démocratie se révèle complice du développement explosif dans notre société des cancers qui touchent toutes les familles de nos jours..
Lisez ce livre et soyez responsables en le faisant découvrir au maximum de gens.
Je vous remercie et vos enfants vous remercieront également si ils peuvent éviter d'être de futurs cancéreux, grâce à vous, grâce à ce livre !! " .
Le but de ce livre est de démontrer que le lait de vache n 'est pas du tout un aliment offert à l 'homme par la nature.
L' auteur , après quelques années d'exercice de médecine de campagne , nous amène à partager son point de vue qui nous parait alors être une simple évidence quel que soit le chemin auquel nous ayons été le plus sensible.
Contrairement aux idées reçues , le lait n' est pas du tout l 'élément santé que l 'on veut nous faire croire...!!
" Que l 'on soit ostéopathe ou non, à l 'heure où chacun et n 'importe qui se revendique diplômé et compétent pour pratiquer l'ostéopathie , il serait temps que tout ce corporatisme du monde de la santé replonge un temps soit peu dans les racines, les origines et les principes défendus par Andrew Taylor STILL, le fondateur unique de l 'ostéopathie .Son autobiographie retrace sa vie en tant qu'homme de son époque mais aussi son combat pour faire ouvrir les yeux aux médecins de la fin du XIX siècle( à aujourd'hui si il pouvait être encore en vie) sur les dangers d'une pharmacopée abusive et souvent destructrice, et de la chirurgie souvent intrusive parce que souvent intempestive. Sans pour autant rejeter la médecine allopathique , il défend corps et âme ses découvertes et connaissances du corps humain en confrontant l'idée d'un esprit créateur divin , architecte de la perfection créatrice , à la science souvent retranchée et enracinée dans un paradigme aveuglant et intolérant quand elle se retrouve en échec face à la maladie et la souffrance.
Ce livre n' est pas facile à lire car la formulation des phrases ne sont plus les mêmes que celles d'aujourd'hui. Mais Pierre Tricot a su traduire ces écrits de façon remarquable , ce qui rend ce livre abordable quand on prend la peine de bien lire entre les lignes.
Un livre que tout ostéopathe consciencieux doit avoir lu au moins une fois dans sa vie
Pourquoi parler d’histoire sur un site dédié à l’ostéopathie ? Et pourquoi pas ?
Quand on sait que l’homme dépend d’un héritage familial, mais aussi de façon plus large, d’un héritage à l’échelle mondiale de l’humanité ?
Qui a entendu parler de l’holocauste chinois ? Moi pas, jusqu’à la lecture de ce livre.

Ce n’est qu’en 1997 que le Japon reconnaît avoir fait des dizaines de millions de victimes par leurs actions militaires pendant la guerre sino-japonaise.

La réponse internationale aux horreurs de Nankin (ville chinoise où s’est déroulé ce drame) en rappelle étrangement d’autres plus récentes en Bosnie-Herzégovine et au Rwanda.  Alors que des milliers de personnes mourraient d’une mort atroce, le monde entier regardant CNN se tordait les mains sans réagir.

Dans les années 1990, R.J Rummel, sans doute la plus grande autorité au monde sur la question des massacres de masse, forgea un terme qu’il forgea pour rassembler les notions de génocide et de meurtre de masse pratiqués par un gouvernement : le démocide.
Le tribunal militaire international pour l’Extrême Orient, également appelé Procès de Tokyo, s’ouvrit dans la capitale japonaise le 3 Mai 1946 pour juger les hauts responsable de crimes de guerre.

Si l’extermination des Juifs orchestrés par le gouvernement allemand du IIIème Reich restera un fait marquant et traumatisant de l’histoire de l’humanité au même titre que le peuple indien lors de la conquête de l’ouest américain, celle du peuple chinois lors de  la guerre sino-japonaise reste un fait historique à part encore plus critiquable ; car, contrairement au gouvernement allemand et américain qui ont fait leur mea culpa peu de temps après la guerre, le gouvernement Japonais n’a accepté d’assumer la responsabilité de son passé qu’en 1990 !

Soeur Emmanuelle " J ai cent ans et je voudrais vous dire .... "

 

" Il se trouve qu' à ce jour du 20 Octobre 2008, le jour de la mort de Sœur Emmanuelle , je suis arrivé à mi parcours  d'un de ses récits " Vivre, à quoi ca sert ?" en hommage à Pascal le philosophe et ses pensées.

Il se trouve qu'il y a 1 mois je finissais de lire son dernier livre qui est en fait un entretien accordé à la veille de ses 100 ans , à la journaliste Annabelle  Cayrol.

Et j 'ai compris depuis , grâce à elle , qu'il n 'y a pas besoin de croire , de jurer, de sermonner, de vouloir, de posséder pour apprendre à bien vivre ; non, j 'ai compris qu'il fallait tout simplement avoir la Foi, sans forcément adhérer à une religion ( elle était à fond pour la laïcité), de ne pas juger, de ne pas envier, mais de savoir pardonner en laissant de côté la colère, la jalousie, le mépris, l'arrogance.

Pas facile tout ça ! Ce n 'est pas un devoir mais une leçon de vie que Sœur Emmanuelle essayait de nous faire partager, en nous faisant prendre conscience que le bonheur de vivre ne se cultive pas dans le jugement et l'interprétation mais dans la Foi qui nous guide vers "un Savoir" , un renouveau spirituel nécessaire et non dans "l 'Avoir" que tente de nous imposer la société moderne dite développée . Pour vivre heureux il suffit de suivre le plus souvent possible le chemin du présent et de profiter de la faculté de d'exister qui nous est offerte pour ensuite mieux être à l 'écoute de la souffrance des autres et en relativisant nos "petits malheurs quotidiens" dans une complainte pas forcément justifiée.

En lisant ce livre , notre cœur devient plus tendre ....grâce à Sœur Emmanuelle.

 

Hubert Reeves

 

S’il y a bien une profession que je respecte plus que toute autre, c'est celle d'astrophysicien, comme Hubert Reeves le plus connu et le plus médiatique.

S’il y avait une seule personne pour connaître l'état des lieux de notre chère planète et en parler avec toute objectivité et sans outrecuidance, c'était bien lui ! Loin des débats stériles de nos politiques, conduisant à un sommet de Copenhague hypocrite et vide de promesses positives pour l'avenir.

C'est en observant l'univers, en étudiant ses origines, que l'astrophysicien est devenu respectueux du vivant, de la matière, et peut être  par une certaine anagogie involontaire, a su réconcilier la religion avec la science.

"L’univers n'a pas à être "raisonnable". Il est ce qu'il est, et c'est à notre raison de s'y adapter..."

Hubber Reeves replace l'homme  là où il devrait être, en lui rappelant qu'il n'est pas le premier venu sur terre mais qu'il est bien la première menace authentifiée pour notre "belle bleue».

 

"Les forêts précèdent les civilisations, les déserts les suivent" Chateaubriand.

 

Cependant, Hubbert Reeves conserve un certain optimisme, au même titre que la philosophe Elisabeth Badinter, quant au génie humain pour trouver des solutions plus viables pour notre société future.

 

Pour conclure, ce livre vous apportera  des enseignements  de base sur l'origine du vivant, sur les propriétés physiques de la matière qui nous entoure.

 

Comprendre que le terme " mauvaise herbe" reflète l'anthropocentrisme exacerbé de l'être humain, est tout simplement déroutant.

 

Bonne lecture