.B
Accueil.L'Ostéopathie Aujourd'hui.Histoire de l'Ostéopathie.Services.Qui suis je ?.liens.Contact.

L’ostéopathie soigne mais joue également un rôle important dans la prévention.
Elle soigne ou soulage :

- les problèmes rhumatologiques: les douleurs mécaniques du dos
(cervicalgie, dorsalgie, lombalgie), des membres périphériques (tendinites,
périarthrite…), du bassin.

- Les problèmes neurologiques périphériques: les névralgies
cervicobrachiales, les sciatiques, les cruralgies, les névralgies fasciales.

- Les problèmes psychologiques: troubles de l’humeur, angoisses, nervosité, irritabilité, troubles du sommeil.
       
- Les problèmes traumatologiques:
o chute sur la tête (entraînant des compressions crâniennes), sur les fesses (pouvant déplacer le coccyx), sur le dos (pouvant verrouiller le diaphragme ou perturber les viscères).
o accidents de la voie publique : lésion dite « weeplash » avec perturbation du rythme liquidien entre le crâne et le sacrum à l’origine de multiples dysfonctions organiques.
o Les entorses, les lésions musculaires.
D’où l’intérêt de l’ostéopathie en traumatologie du sport et dans l’intervention d’urgence (lumbago, torticolis, côtes bloquées gênant la respiration).

- Les problèmes vasculaires: troubles veineux, lymphatiques, difficulté à perdre du poids.
- Les problèmes digestifs: constipations, diarrhées, colopathie fonctionnelle, ballonnements, flatulences etc.
- Les céphalés,  migraines, vertiges, acouphènes, sinusites, otites…
     - Les problèmes uro gynécologiques ; règles et rapports douloureux, aménorrhée , anuries, incontinences,etc...

Pour conclure sur les indications de l’ostéopathie, on peut donc constater qu’elles sont très diversifiées et confirment l’intérêt de cette approche, synonyme de santé et d’harmonie sur le plan corporel comme sur le plan mental.

Mais, l’ostéopathe doit rester humble et avoir l’esprit suffisamment libre pour reconnaître les limites de son champ d’action. Il est dans son devoir, en cas d’échec pressenti ou confirmé, d’informer le patient et de l’orienter vers une autre thérapie plus adaptée.
L'Ostéopathie pour quoi ?
Retour.