P
Accueil.L'Ostéopathie Aujourd'hui.Histoire de l'Ostéopathie.Services.Qui suis je ?.liens.Contact.
Pour lutter contre les douleurs de dos, les jambes lourdes, la nuque raide, voici un exercice simple à réaliser chez soi et efficace.
1- Boire un grand verre d' eau que l' on prend soin d' avaler à petites gorgées sachant que :
- 5 petites gorgées d' eau à la suite stimulent la créativité
- 6 petites gorgées d' eau à la suite stimulent le physique
- 7 petites gorgées d' eau à la suite stimulent l' affectif
"selon la philosophie taoïste "
Visualiser le trajet de l' eau dans l' oesophage, l' estomac et les intestins comme si elle se diffusait aux extrémités de vos 4 membres.
2- Allongez-vous sur le dos en prenant conscience des différents points d’appui du corps au sol, paume de main vers le sol.
3- Fermez les yeux et prenez une grande inspiration lente (l’air rentre dans les poumons) et profonde tout en relevant la pointe des pieds vers vous sans décoller ni les talons, ni les genoux.
4- Dans le même temps, vous relevez les doigts vers le plafond sans décoller le poignet ni l’avant bras.
5- Vous faites un double menton comme si vous vouliez étirer la nuque par le sommet du crâne (sans pencher la tête en avant ou en arrière).
6- Vous réalisez alors un auto grandissement des membres inférieurs et supérieurs par les talons et la paume des mains.
7- Vous gardez cette position en apnée d’inspiration pendant 8 à 10 secondes puis vous expirez (l’air  sort des poumons) lentement pour ensuite relâcher les mains et les pieds.

Vous répétez cet exercice 8 fois.

Précaution : sur le temps inspiratoire, penser à garder le dos le plus en contact possible avec le sol.
A vous maintenant !
Que faire en cas d'entorse de la cheville.

Il est très facile de se faire une entorse de cheville même bénigne, la réaction peut être immédiate avec un gonflement en œuf de pigeon et une douleur exquise tout autour de la malléole externe.
Dans les formes plus graves, on retrouve en plus de l’œdème une hémarthrose (ou saignement = hématome), une douleur à la palpation qui peut s’étendre au tendon d’Achille, en regard de la malléole interne et du cou du pied.
Après avoir prodigué les premiers soins classiques :
- glace pendant 20 minutes 3X/j,
-  surélévation de la jambe,
- bande de contention.

Remarque :
Attention ! dans les formes plus graves, si vous avez ressenti comme un craquement avec difficulté à poser le pied au sol, prenez des béquilles pour soulager l’appui et allez voir votre médecin pour passer une radio 3 jours plus tard (le temps que l’hématome se résorbe un peu et que l’éventuelle fracture soit visible).

Vous allez utiliser une technique ostéopathique qui va améliorer rapidement le confort de la cheville :

Allongé sur le dos, genoux fléchis, pieds bien à plat. Rapprochez vos 5 doigts de chaque main pour ne former qu’un seul bloc. Avec le bout des doigts, de vos deux mains superposées l’une sur l’autre, vous allez exercer une pression juste au-dessus du pubis suivant une direction dirigée vers le sol, c’est-à-dire sur la colonne lombaire (on enfonce les doigts dans le bas ventre) suivie aussitôt d’une pression en direction des pieds.
Le bout des doigts se retrouve alors presque en arrière du pubis.
Maintenez la pression tout en décalant vos doigts légèrement du côté où se trouve l’entorse.
A l’inspiration, maintenez la pression même si une douleur apparaît.
Vous profitez de l’expiration pour aller encore un peu plus loin en arrière du pubis.
Vous répétez plusieurs fois ce cycle respiratoire en exerçant une pression de plus en  plus forte au-dessus et en arrière du pubis.
Vous laissez tomber vos jambes au sol et tout en maintenant la pression, vous effectuez une grande inspiration suivie d’une apnée au cours de laquelle vous effectuez une flexion dorsale de la cheville en lésion.
Maintenez la position et la pression 6 à 8 secondes, expirez et relâchez la cheville puis renouvelez 8 fois l’exercice.
Après la dernière inspiration, relâchez d’un coup la pression exercée par vos doigts tout en relâchant la cheville lors de l’expiration.
Glacez la cheville 10 minutes et jugez.

N’hésitez pas à me contacter pour d’autres questions ou pour me donner votre avis sur l’efficacité ou non de cette technique.
L’Ostéopathie chez Soi
« Gardez la tête haute »

Qui n’a pas ressenti la tête lourde devant un ordinateur, qui n’a pas connu les douleurs cervicales au réveil ou dans la journée en lisant un livre ?
Et bien, il est temps de renforcer les muscles du cou. Avant tout, il faut savoir que ce sont les muscles érecteurs (des muscles courts et  profonds) qui nous intéressent car c’est eux qui assurent le maintient statique de la tête en luttant contre la pesanteur.
Exercice consistant à se remuscler en position assise ou debout :
« Vers le ciel »
Vous pouvez renforcer les érecteurs du rachis, ceux qui vous permettent de vous grandir : ces muscles stabilisent le travail d’assouplissement accompli auparavant. Essentiel. Assis ou debout, imaginez que le sommet de votre tête est guidé vers le ciel. Expirez pendant l’auto grandissement. Pour que l’action soit plus efficace, veillez à ce que le bas du dos soit bien à plat. Pratiquez ce mouvement deux, trois fois. Mimez l’action de porter un objet sur la tête. Voilà pourquoi on proposait aux futures mannequins de
 Détendez-vous

Si vous vous sentez oppressé (difficulté à respirer, oppression thoracique, douleurs sternales et/ou costales), en raison d’une position assise trop prolongée avec attention soutenue devant un ordinateur ou lors d’un effort de concentration , d’un stress, d’une angoisse ,d’un souci :

Etirez les pectoraux transversalement. C’est la posture en « patron de bar ». Positionnez vos deux pouces sous les pectoraux au niveau des aisselles.

Faites quelques respirations amples. De cette façon, les premières côtes sont harmonieusement soulevées à l’inspiration et vous vous libérez de cette sensation d’oppression.

Bon à savoir :
Vous pouvez aussi libérer les pectoraux en position assise. Accrochez vos deux avant-bras en arrière du dossier de votre chaise. Pendant que vous relisez un texte, respirez, la sensation se dissipe. Selon le même principe, vous pouvez marcher quelque temps en accrochant vos coudes dans le dos par l’intermédiaire de vos mains. C’est simple, presque enfantin et tout à fait efficace.

Tiré du livre « l’ostéopathie , techniques et exercices pour tous » de Pascal Pilate aux éditions Eyrolles